Slide background
Slide background
L’innovation doit devenir la lingua franca de l’éducation
Date : 3 janvier 2018

Auteur : Glenn O'Farrell


Par Glenn OFarrell, président et chef de la direction, Groupe Média TFO

L’année passée, le Forum économique mondial a conclu que 65 % des enfants entrant à l’école primaire seraient éventuellement appelés à occuper des emplois complètement nouveaux qui n’existent pas encore. Étant donné les signes manifestes d’un changement massif engendré par la quatrième révolution industrielle, nous avons employé nos modestes moyens pour étudier la situation au pays et à l’étranger; nous avons conclu qu’il est de notre devoir de transmettre nos inquiétudes et nos observations.

Il y a quelques semaines, Groupe Média TFO a publié un livre blanc intitulé Une urgence pour le monde de l’éducation : S’adapter à la révolution numérique (voir le rapport complet). Notre objectif était d’avoir une compréhension de base des compétences nécessaires dans un marché de l’emploi en évolution rapide. Nous avons examiné plusieurs données canadiennes et internationales, et nous avons consulté les experts. Selon nos observations, nous avons imaginé quelques initiatives permettant de faire évoluer ou de transformer nos pratiques d’enseignement actuelles afin de réagir aux innovations technologiques et à la nouvelle économie découlant de la quatrième révolution industrielle. Nous avons conclu, tout comme la RBC, que les enjeux sont considérables. Nous devons agir maintenant pour élaborer des solutions d’apprentissage numérique conçues pour les emplois de demain.

Pour réaliser ces objectifs, nous avons dû repenser notre façon d’enseigner et d’inspirer l’apprentissage. Cela signifie qu’il faut valoriser l’innovation et les nouvelles technologies dans les politiques d’enseignement, adapter les ressources aux besoins d’une économie du savoir, et encourager les élèves à prendre charge de leur propre apprentissage. Notre livre blanc offre davantage de détails sur la question.

La disponibilité de contenu, d’outils et de solutions d’apprentissage numérique, et l’accès à ceux-ci en français comme en anglais, ne peut pas demeurer un concept abstrait. Il faut que cela devienne une réalité dynamique.

Nous sommes très préoccupés par le besoin du Canada de développer un avantage concurrentiel partout où c’est possible.

Partout au pays, l’innovation doit être notre lingua franca. C’est certainement le cas chez Groupe Média TFO.

Par exemple, nous avons tout récemment amorcé le développement d’un prototype blockchain pour le secteur audiovisuel afin d’explorer la possibilité de créer un nouveau modèle révolutionnaire de création, de production et de distribution de contenu au Canada. Nous avons invité d’autres intervenants à participer au processus, et nous prévoyons terminer la phase prototype au printemps 2018.

Toute notre équipe est engagée envers l’apprentissage, le désapprentissage et le réapprentissage. Nous comptons également créer du contenu pédagogique numérique de qualité afin de préparer les jeunes apprenants canadiens au futur, de sorte qu’ils aient tous une chance de s’épanouir dans la nouvelle économie.